Quand je suis en train de patienter dans une salle d’attente, je ne peux m’empêcher d’observer les parents et leurs enfants ou plus précisément, la façon dont les parents se comportent vis-à-vis de leurs enfants.

Si nous sommes dans une salle d’attente, il était prévisible que l’attente serait longue. Je regarde alors si les parents ont prévu des jeux pour divertir leurs enfants. Si oui, quels types de jeux ? Des jeux auxquels ils participent ou alors des écrans pour avoir la paix ?

Sinon, je regarde quelles sont les attentes que les parents ont envers leurs enfants. Est-ce qu’ils les obligent à rester assis sans bruit ou les laissent-ils explorer les lieux et découvrir des jeux seuls ? Sont-ils sur leur dos constamment ou leur lâchent-ils la bride ?

Il y a 2 types de parents : ceux qui ont prévu des divertissements pour lutter contre l’ennui et ceux qui n’ont rien prévu.

Les 2 types de parents en salle d’attente

Catégorie « les prévoyants »

Ce que je constate, c’est que les parents prévoyants sont les parents les plus tranquilles en salle d’attente. Ils ont pensé aux besoins de leur enfant et ils savent y répondre ; ils sont confiants, donc calmes et disponibles pour leur enfant.

Catégorie « les pris au dépourvu »

Les parents qui n’ont rien apporté en salle d’attente peuvent être classés en 2 sous-catégories :

·         Les « à peu près tranquilles » qui n’ont rien prévu soit par choix, soit par surprise mais qui accompagnent leur enfant dans l’attente.

·         Les « galériens » qui n’ont rien prévu parce que cela ne leur est pas venu à l’esprit. Et ce sont eux qui rament le plus ! Ce sont souvent des parents qui ont des attentes énormes vis-à-vis du comportement de leur enfant : reste assis, ne bouge pas, ne fais pas de bruit, tiens-toi tranquille. Ces parents n’ont pas compris que leur enfant est un petit explorateur. Il a besoin d’être diverti, il lui est impossible de rester assis tranquillement sans rien faire.

 

 

salle d'attente

À tous ces galériens de l’attente, je voudrais donner quelques tuyaux

·         Ayez sur vous quelques stylos, une feuille de papier et… abracadabra : on peut dessiner !

·         Laissez votre enfant explorer les lieux et feuilleter les magazines, même s’il déchire une ou deux pages. Je ne pense pas que votre médecin vous fasse un procès pour avoir arraché une page de pub d’un Paris Match datant de 2012…

·         Regardez par la fenêtre et observez, posez des questions, inventez des histoires, comptez, regardez les oiseaux.

·         Achetez des cahiers d’activités.

·         Prévoyez quelques jouets, c’est la mode des toupies en ce moment, c’est petit et ça ne fait pas trop de bruit.

En un mot, accompagnez votre enfant dans cette attente qui est pour lui physiologiquement une situation difficile à gérer, acceptez que votre enfant fasse un peu de bruit, il ne pourra jamais être aussi discret qu’un adulte.

Ce n’est pas mon conseil mais en dernier recours, quand la situation est vraiment « out of control », vous pouvez lui donner votre téléphone et faire des jeux. Mais quand je vous dis ça, ça me coûte… C’est vraiment le dernier du dernier recours…

 

Quel type de parent êtes-vous ? Le prévoyant ou le galérien ?

Partagez avec nous vos astuces pour patienter en salle d’attente !

 

Sarah ROUYER pour l’Association Oze