À l’heure des bonnes résolutions, vous n’êtes pas seul(e) À vous être fixé comme défi d’être écouté(e), sans jamais plus devoir vous énerver et de préserver ainsi l’entente familiale, face aux contraintes du quotidien (départ pour l’école, devoirs, brossage de dents…).

Cohésion, sérénité et plaisir d’être ensemble en dépendent : vous en êtes convaincus ! Oui, mais voilà, votre rejeton semble ne pas voir les choses du même œil. Ce soir, il refuse de passer par la case « Salle de Bains ».

Vous avez tout essayé… Et au bout d’une heure, malgré vos bonnes intentions initiales et vos lectures en éducation bienveillante, vous sortez de vos gonds… Résultat : vous vous sentez dépassé(e) et désespéré(e). Quant à votre enfant, il n’est toujours pas lavé !

La Méthode Barkley peut alors vous aider…

De quoi s’agit-il ?

À l’origine, la Méthode Barkley, dérivé des Thérapies Comportementales et Cognitives, est développée par le Docteur Russell Barkley. Elle est destinée aux (parents des) enfants TDAH, peu réceptifs aux stratégies éducatives classiques. Mais elle s’avère aujourd’hui salvatrice pour tous les foyers où consignes, tâches et règles diverses sont sources de conflits.

La Méthode détaillée ci-dessous a prouvé son efficacité pour améliorer :

  • L’estime de soi de l’enfant,
  • La qualité des relations parents/enfants,
  • Le fonctionnement global de l’enfant et ses interactions avec les différents membres de la famille,
  • Le quotidien et le devenir de la cellule familiale.

Le renforcement positif immédiat : 

Le renforcement positif vise à souligner la réponse attendue de l’enfant et à le féliciter pour avoir honorée la consigne dans les temps donnés. Par exemple, avoir mis ses chaussures avant 8h00 pour arriver à l’heure à l’école, ou encore s’être brossé les dents juste après le dîner.

Il se doit d’être immédiat, afin d’être identifié par l’enfant comme la conséquence directe de sa réaction et l’encourager ainsi à la réitérer.

Valoriser son enfant lui permet de se sentir fier de lui, par conséquent mieux dans ses baskets et plus enclin à adopter l’attitude adéquate.

Bien que parfaitement logique, cet état de fait n’est pas favorisé par notre culture judéo-chrétienne, qui vise plus à réprimander et punir que féliciter et récompenser. Repérer chaque comportement adapté de l’enfant doit alors devenir un réflexe pour l’adulte.

Cette prise de conscience éclaire d’ailleurs aujourd’hui le travail de nombreux Coachs et Managers, qui cherchent à optimiser la productivité des équipes.

 

Formuler des consignes efficaces  

  1. Montrez-vous sûr(e) de vous !
  2.  Ce n’est ni une question, ni une faveur que vous demandez à votre enfant. Aussi, énoncez la consigne en toute simplicité, avec naturel et précision. Par exemple : j’attends de toi que tu sois prêt dans 10 minutes !
  3. Une consigne à la fois  !
  4. Veillez à avoir un contact oculaire avec votre enfant lorsque vous énoncez ce que vous attendez de lui : vous vous assurerez ainsi qu’il vous a entendu(e) et compris(e).
  5. Suivant l’âge de l’enfant, limitez ce qui peut le distraire (écrans…), avant de vous adresser à lui.
  6. Vous pouvez demander à votre enfant de reformuler la consigne, vous assurant d’une part qu’il l’a comprise et l’aidant d’autre part à l’assimiler et se l’approprier.
  7. Vous pouvez également utiliser des fiches colorées (attractives) énumérant les étapes nécessaires à la réalisation de la tâche demandée. Elles sont ludiques et particulièrement utiles pour accroître l’autonomie des tout-petits.
  8. Observez votre enfant, attachez de l’importance à son comportement, surtout si celui-ci est adapté, remerciez-le, félicitez-le, voire récompensez-le…

 

Pousser la méthode : le système de jetons ou de points

Il arrive que les remerciements et compliments ne suffisent pas à motiver l’enfant pour participer spontanément aux tâches du quotidien, s’atteler à ses devoirs ou tout simplement respecter les règles de la maison.

Si tel est le cas, le système de jetons, ou de points, peut vous intéresser.

  • Procurez-vous un lot de jetons en plastique (vendus avec les cartes à jouer).
  • Expliquez à votre enfant que ses efforts seront désormais récompensés (à travers de « Privilèges » détaillés ci-dessous).
  • Listez avec votre enfant lesdits Privilèges. Comme par exemple : un bain moussant, un massage des pieds, une partie de jeu de société, une balade en tête-à-tête avec Maman… Outre rendre l’action attrayante (il sera d’autant plus motivé qu’il aura lui-même décidé des récompenses), l’impliquer directement lui confère de l’importance, le responsabilise et le positionne comme acteur du changement à part entière.

méthode

 

Vous pouvez vous inspirer du modèle qui suit…

À noter : prévoyez des Privilèges Occasionnels. Par exemple, le cas d’une sortie au cinéma, qui ne peut se faire le soir en semaine, mais plutôt le week-end, ou lors des prochaines vacances. Et des Privilèges Quotidiens, que votre enfant considérait jusque-là comme « allant de soi ». Par exemple : regarder un dessin animé à la télé, faire un gâteau avec Maman, inviter un copain à la maison.

Éviter tout ce qui est à caractère matériel (les exceptions n’excéderont pas 3€). Misez plutôt sur les petits plaisirs du quotidien, le temps d’écran autorisé, plats préférés, jeux partagés…
Les gratifications à plus long terme l’enfant devra alors économiser, resteront exceptionnelles.

  • Listez les consignes que vous formulez régulièrement à l’attention de votre enfant. Il peut s’agir de tâches domestiques (faire son lit, débarrasser la table, rincer la baignoire…). Ou de règles quotidiennes (se laver les mains en sortant de table, se doucher à 18h30, se coucher à 20h30…).

Quelques détails encore de la méthode

À noter : maximum 3 tâches, afin d’en simplifier la comptabilité. Veillez à ce qu’elles soient relativement simples à réaliser et naturellement adaptées à l’enfant (suivant son âge, mode de vie, etc.). Éviter les consignes « sur la durée », comme par exemple : se tenir tranquille toute la journée… La demande doit être précise et ponctuelle : se brosser les dents à tel moment, se coucher à telle heure, parler doucement lorsque Maman est au téléphone…

  • Fixez la valeur de chaque consigne en jetons (ou points). Le principe est simple : plus la tâche semble insurmontable à l’enfant, plus on lui attribue de jetons.
  •  Comptez le nombre de jetons que l’enfant peut gagner chaque jour et décidez du nombre de jetons qu’il devra donner, pour s’offrir chaque Privilège. Partez sur la base de : environ 2/3 des jetons journaliers « dépensés » pour des Privilèges quotidiens.
  • Seules les consignes honorées dès la première demande seront récompensées.

méthode grandir NathanAttention : veillez à renouveler régulièrement (au moins toutes les 2 semaines) privilèges et consignes, afin d’éviter lassitude et baisse de motivation chez l’enfant.

À l’instar d’une recette de cuisine, libre à vous de tester, d’appliquer à la lettre ou pas, de personnaliser les conseils, ici triés sur le volet. En d’autres termes, adaptez la Méthode Barkley, ici succinctement présentée, à votre enfant et vos besoins mutuels. Quelle que soit la vôtre (de méthode), bienveillance, confiance et persévérance restent les clés du succès. Croyez en vous, en votre enfant, en votre collaboration à venir et vous ne pourrez qu’être agréablement surpris du résultat !

 

Magalie Rocher pour l’association OZE

Post

Rendre à l’enfant sa dignité : la méthode Montessori


Rendre à l’enfant sa dignité : la méthode Montessori Maria Montessori est un…

Post

La communication connectée, une méthode de communication bénéfique parents/bébé


Editions Souffle d'Or Qu'est ce que la communication connectée?   La…

Post

Education Bienveillante


Pour les enfants de 1 à 11 ans, OZE propose une méthode et des outils pour vous…

Product

Élever ses enfants sans élever la voix


       Élever ses enfants sans élever la voix, dans la presse : Comment…

Related Works

Send this to a friend