C’est la fameuse question qui hante les parents ! Pour y répondre, il faut tenir compte de plusieurs éléments.

Manger des légumes verts est primordial. Ils sont, en effet, essentiels pour notre corps : on ne compte plus leurs bienfaits tellement ils ont d’apports. Mais il faut l’avouer, les légumes verts n’ont pas bonne réputation en particulier chez les enfants. En effet, 49% des enfants mangent moins de deux légumes par jour. Mais comment expliquer cette peur des légumes verts chez les enfants ? Voici quelques éléments de réponse.

 

➤ Légumes : d’un point de vue nutritionnel 

D’un point de vue nutritionnel, les enfants mangent essentiellement pour calmer leur faim. Or après avoir mangé des légumes verts la satiété ne se ressent pas immédiatement, il faudra attendre.légumes verts

Ainsi, les enfants ont l’impression d’avoir encore faim, ce qui n’est pas le cas avec des féculents. Par exemple, les pâtes ou les frites procureront eux rapidement un sentiment de satiété.  Manger des féculents, est donc plus facile pour eux. Car cela va plus rapidement combler leur besoin primaire (celui de manger pour ne plus avoir faim).

 

➤ Légumes : d’un point de vue gustatif

De plus, les enfants n’apprécient pas le goût des légumes verts. Je suis sûr que vous avez déjà dû voir le visage déçu de votre enfant lorsqu’il s’aperçoit que ce midi, il mangera des légumes verts.

En effet, le goût autant que l’odeur des légumes verts ne plaît pas aux enfants. Cela s’explique par le fait que le goût de ces derniers est bien trop fort pour les eux. Ils préféreront des aliments au goût moins prononcé et plus doux.

 

➤ Et si le cerveau était simplement la cause de tout ce mélodrame ? 

Outre le goût et le sentiment de satiété tardif procuré par les légumes verts, Annie Wertz et Karen Wynn, deux psychologues de l’Université de Yale, ont apporté une autre théorie. Ils ont, en effet, publié une étude dans une revue intitulée « le Cogniton » afin d’expliquer pourquoi les enfants repoussent les légumes verts.

L’expérience s’est déroulée au centre d’études cognitives de Yale, sur un échantillon de 47 enfants âgés de 8 à 18 mois. Le résultat est surprenant.

Les enfants avaient à leur disposition des jouets représentant des végétaux en plastique. Le verdict est sans appel : selon les scientifiques, ces enfants ont montré une « réticence frappante » à jouer avec ces plantes alors même qu’il s’agissait de jouets en plastique.

En fait, les enfants ne sont pas les responsables pour ce désintérêt pour les légumes verts, car ils sont conditionnés à s’en méfier selon les deux spécialistes. Ils sont ainsi programmés dès leur naissance afin de se protéger de dangers éventuels comme ingérer des plantes toxiques, ou encore subir une blessure à cause d’une plante. Les enfants développeraient donc une stratégie afin de ne pas consommer des plantes potentiellement dangereuses, il s’agit d’un instinct de survie inconscient d’origine cérébrale.

Toutefois, soyez rassurés : il est possible de passer au-delà de cette barrière psychologique. Nous verrons ainsi dans un prochain article comment donner envie à vos enfants de manger des légumes.

Découvrez les stratégies pour lui faire découvrir les légumes en douceur dans ce deuxième article 🙂

Victoire Bouquet pour l’association Oze