Select Your Style

Choose your layout

Color scheme

Featured

Prise de tête et lâcher prise : comment trouver l’équilibre

Etes-vous plutôt prise de tête ou lâcher prise ?

Quand je vois autour de moi de jeunes mamans, mamans de jeunes enfants ou de jeunes adolescents, je me replonge dans mes années de maman «solo». Pendant ces années, l’éducation tenait une place importante que ce soit au niveau de l’alimentation, des règles de vie ou de la place de l’école dans la vie de mes enfants.

Au quotidien des choix où j’oscillais entre prise de tête (et souvent moi avec moi !!!) et lâcher prise.

 

Eduquer c’est contrarier

J’ai emprunté cette maxime à une revue de…jardinage. Eduquer, c’est enlever la «mauvaise» herbe et repiquer le «bon » plant. Ok parfait, c’est une idée excellente? À voir.

Vous le savez comme moi, les liserons, pissenlits, chardons et autres ravissantes fleurs poussent malgré… tout et reviennent régulièrement perturber votre jolie pelouse. Et prise de tête.

En éducation, c’est un peu pareil.

Si l’on se contente de désherber, voire de défricher, de rectifier, de «corriger» (verbalement svp!!!), c’est la «prise de tête». Souvent. Toujours. Et bonjour l’ambiance :

«Pas encore pris ta douche?»

«Toujours pas fait tes devoirs?»

«Je t’avais dit de ranger ta chambre!»

Bref, l’enfer au quotidien ; ensemble en famille mais aussi seule, parce que perturbée et titillée par la question : «est ce que je fais bien?». Complètement noyée par le manque de réussite de votre travail de maman : bonjour la reconnaissance et l’estime de soi !

Et puis l’envie omniprésente de tout lâcher, en vrac, en bloc.

«Pas grave»

«Ça passera»

«Vivement qu’il aille chez son père ou qu’elle parte en vacances ou qu’ils quittent la maison.»

N’importe comment. N’importe quoi pourvu que vous ayez la Paix, que vous soyez tranquille. Enfin!!!

Tout lâcher pour éviter la prise de tête .THE solution ??

 lâcher

Lâcher prise pour éviter la prise de tête

Clé n°1 : on ne peut pas tout gérer, tout contrôler tout le temps.

Clé n°2: on ne peut pas tout lâcher et laisser aller tout le temps, non plus.

 

S’interroger sur les domaines pour lesquels vous pouvez lâcher ou re-lâcher votre autorité ou votre attention.

Exemple 1:

Votre enfant ne veut pas manger: il n’a pas faim. ok cela peut arriver.

Lâcher prise. Pas de prise de tête.

Mais alors il n’a pas faim non plus pour un dessert, du chocolat ou une friandise.

Prise de tête s’il le faut mais on ne lâche rien.

S’il n’a pas faim, il n’a pas faim du tout. Sinon c’est une envie, un caprice ou cela cache autre chose. Un besoin de câlin peut-être.

 

Exemple 2:

Votre jeune enfant veut se laver seul. Ok lâcher prise.

Mais la porte de la salle de bain n’est pas fermée à clef : sécurité et prudence obligent. Expliquer calmement. Pas de négociation possible.

«Oui, je n’entre pas; je respecte ton intimité et je te fais confiance car je sais que tu peux te laver seul»

Mais «non, tu ne fermes pas à clé; tu ne fermes pas le verrou. »

Et «oui, personne ne rentre. les autres membres de la famille respectent ton intimité. » C’est non négociable. Et donc si nécessaire, prise de tête.

 

Cohérence, continuité et persévérance.

Quels sont vos valeurs?

Quels principes portez-vous pour votre famille?

Qu’est ce qui est important pour vous? Pour l’éducation de vos enfants?

Etes-vous autoritaire? Rigide? Ou plus «cool»?

Il est important de vous situer et de connaître vos limites, de ce que vous pouvez supporter :

  • les chaussettes ou le linge qui traînent ?
  • les devoirs dans la chambre ou dans la pièce à vivre ?
  • la tablette à toute heure du jour ou de la nuit ?

Car ce qui compte, ce sont les  règles, les vôtres et que vous vous y teniez : cohérence et continuité.

Et de ne rien lâcher sauf exception exceptionnelle. Persévérance.

Entourez-vous de vrais ami(e)s pour :

  • échanger, parler et renforcer vos convictions ou clarifier vos idées.
  • qu’un problème ne devienne pas une prise de tête.
  • que la solution soit claire et le lâcher-prise réfléchi.

Préférer autorité à autoritarisme, lâcher-prise à laxisme.

 

C’est en tout cas mon point de vue et ce qui m’a permis de mener à bien l’éducation de mes enfants en solo sans grande prise de tête. C’est ce que je vous souhaite.

A très bientôt.

Roselyne MOUROT pour l’Association Oze
www.accords-equilibre.fr

Publicité

No Comments

Enroll Your Words

To Top